Quito et le milieu du monde

Publié le par Hélène

Quito 02/12-04/12

De retour sur le continent après ces quelques jours aux Galápagos, je passe 2 jours dans la capitale équatorienne, Quito. C’est une grande ville avec un centre historique colonial, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Mon auberge se situe à côté du marché principal de la ville, j’en profite donc pour y faire quelques emplettes de fruits et de légumes pour mes repas. Dans ce pays, on trouve énormément de fruits : des fruits traditionnels (pommes, fraises, mûres…), beaucoup de variétés de bananes et de nombreux fruits qui me sont inconnus (tomate de arbol, naranjilla, guanabana, banaco…). Il me reste quelques jours pour découvrir ces nouveautés. Sur les marchés, il y a toujours des vendeuses de jus de fruits frais. J’ai pu découvrir le jugo de mora, du jus de mûre. Un vrai délice !

Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du mondeQuito et le milieu du mondeQuito et le milieu du monde

Comme à mon habitude, je pars faire le tour de la ville avec un free walking tour organisé par mon auberge. On se balade dans le centre ville pour découvrir ses principaux monuments : la plaza de la independencia, le palacio del Gobierno, l’église de la Compania et bien d’autres lieux. On passe aussi par la calle de la Ronda, la plus ancienne ruelle coloniale de la ville. Je découvre quelques murs de street art très sympa. A l’approche des fêtes de fin d’année, les équatoriens achètent des figurines en carton-pâte. Il s’agit d’une tradition de la nouvelle année, ils remplissent la figurine de bonbons et cadeaux et avant minuit le 31 décembre, ils tapent sur la figurine comme pour faire partir toutes les mauvaises choses qui se sont passées dans l’année et recommencer à zéro. Souvent les figurines représentent des hommes politiques, allez savoir pourquoi…

Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde

Pendant mon séjour dans la capitale, j’ai pu observer et prendre en photo les locaux. Les femmes sont très souvent habillées de manière traditionnelle : jupe, chapeau en feutre, tresses ou simple queue entourée d’un ruban. Et la plupart du temps, les hommes portent aussi un chapeau. Pendant mon séjour, il y avait des policiers à tous les coins de rue. J’ai compris qu’il y avait des manifestations contre les réformes du gouvernement.

Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du mondeQuito et le milieu du monde
Quito et le milieu du mondeQuito et le milieu du mondeQuito et le milieu du monde
Quito et le milieu du mondeQuito et le milieu du monde

Tous les ans, le 6 décembre, c’est l’anniversaire de la fondation de la ville. Je suis un peu en avance, mais heureusement pour moi les festivités ont déjà commencé. Les quitenos se retrouvent alors pour faire la fête. Souvent, ils louent une chiva, camionnette aménagée, pour parcourir les rues de la ville entre amis en musique et en dansant.

Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du mondeQuito et le milieu du mondeQuito et le milieu du monde
Quito et le milieu du mondeQuito et le milieu du monde

J’ai aussi visité le musée des arts précolombiens. Très belle collection !

Quito et le milieu du mondeQuito et le milieu du monde
Quito et le milieu du monde
Quito et le milieu du mondeQuito et le milieu du monde

Enfin je ne pouvais pas quitter Quito sans être allée à la Mitad del Mundo, littéralement le milieu du monde. Il s’agit du lieu où passe l’équateur. Donc pour la partie historique, au XVIIIème siècle, une équipe de scientifiques français et espagnols ont été envoyés ici, au vice-royaume du Pérou, pour vérifier la forme de la terre, ronde ou ovale. Et c’est ainsi qu’ils ont pu établir le point de passage de l’équateur. La mission a été réalisée dans cette partie du monde car c’est le seul endroit qui est réellement accessible et dégagé (ailleurs c’est l’Amazonie, des régions arides d’Afrique ou les forêts de Borneo). Mais maintenant que nous avons des outils technologiques, on sait qu’ils se sont trompés à 240m près ! Ils n’étaient pas très loin tout de même. Donc il est possible de visiter 2 sites : le monument de la Mitad del Mundo et le musée Inti Nan qui se trouve sur la ligne réelle. Ce musée est consacré à la culture quitu-caras, un peuple qui réduisait les têtes de ses ennemis pour les porter en collier ensuite. On peut aussi faire quelques expériences scientifiques pour observer les effets des pôles : l’eau qui s’évacue dans des sens contraires au nord et au sud et qui coule droit à l’équateur, faire tenir un œuf sur un clou plus facilement sur l’équateur et sentir un force vous empêcher de marcher droit sur la ligne de l’équateur les yeux fermés. Très instructif ! Puis je suis tout de même allée faire un tour au monument pour quelques photos.

Quito et le milieu du mondeQuito et le milieu du monde
Quito et le milieu du mondeQuito et le milieu du mondeQuito et le milieu du monde
Quito et le milieu du mondeQuito et le milieu du mondeQuito et le milieu du monde

Publié dans Equateur

Commenter cet article

Mam Potin 14/12/2015 14:02

excellent !