Le désert le plus au nord de l’Amérique du Sud

Publié le par Hélène

Cabo de la Vela / Punta Gallinas 04/02-06/02

A la place de 4 jours de trek vers la Cuidad Perdida, j’ai choisi de faire 3 jours de 4x4 dans le désert de la péninsule de la Guajira.

Je suis partie de Santa Marta à 5h du matin pour Riohacha où j’ai rencontre mes compagnes de voyage, 4 hollandaises. C’est parti pour 3 jours de route avec notre guide et conducteur Eder. Après 2-3h, on fait un premier arrêt aux salines de Manaure. Ici il y a du sel blanc et du sel rose. Cette couleur est due à la prolifération d’algues microscopiques. On reprend la route. On comprend vite pourquoi on voyage en 4x4, les routes sont pleines de trous. On arrive pour le déjeuner à Cabo de la Vela et c’est aussi là où l’on dormira pour la première nuit, dans des hamacs. Ce lieu est très apprécié des kitesurfeurs, le vent souffle très fort.

Le désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud

Après déjeuner, Eder nous conduit au Pilon de Azucar. Une petite grimpette rapide pour avoir un aperçu sur toute la région, magnifique. Au pied de cette colline se trouve la Playa del Pilon. J’apprécie la baignade ! Avant de rentrer à l’auberge, on rejoint El Faro pour contempler le coucher du soleil.

Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud

Nouvelle journée. Cette première nuit en hamac n’a pas été la meilleure de ma vie. Ce n’est pas évident de dormir dedans quand on se retourne souvent. J’ai cru que j’allais tomber plusieurs fois. Enfin, c’était sympa quand même. On remonte en voiture en direction de Punta Gallinas, l’extrémité septentrionale de l’Amérique du Sud. On traverse le désert pendant quelques heures. Le chemin est tortueux, il faut bien s’accrocher pour ne pas se cogner. Sur le chemin, des enfants lèvent des chaînes pour arrêter les voitures. C’est une sorte de péage. Avant de partir, notre guide nous a demandé d’acheter des panelas (blocs de sucre de cannes) et de l’eau sous la forme de petits sacs plastiques de 300mL. A chaque arrêt, on donne aux enfants de l’eau et une panela.

Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud

Avant notre destination finale, on s’arrête à la Playa de Taroa. Une dune de 60m de haut cache la plus belle plage de Colombie et la moins visitée. La baignade ici se mérite ! Les vagues sont assez fortes, donc  je me baigne rapidement et pas trop loin du bord.

Le désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud

Nouvel arrêt pour admirer la Bahia Hondita et ses falaises orange. Puis enfin, on arrive à Punta Gallinas. Le vent souffle très fort mais les châteaux de pierres tiennent bien. On rejoint l’auberge où des hamacs nous attendent à nouveau. Cette fois-ci, la nuit a été meilleure pour moi car les hamacs étaient mieux tendus.

Le désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud

Dernier jour et retour à Riohacha. On traverse la Bahia Hondita en bateau et rejoint les 4x4 de l’autre côté. Mais quelle surprise de ne pas voir notre voiture ! Eder s’est embourbé dans la terre. On se serre dans les autres voitures pour le rejoindre et avec un autre 4x4, ils arrivent à le sortir de là. Cette partie du désert est très difficile pour les voitures. 5 min après être reparti, on croise un autre 4x4 embourbé lui aussi. Bien sûr ils l’aident à s’extraire de là. Puis c’est un 4x4 avec une roue crevée, mais cette fois-ci on ne s’arrête pas, le chauffeur a l’air de se débrouiller. Peu de temps après, on s’arrête à nouveau, un des 4x4 a un problème de filtre. Il doit s’arrêter plusieurs fois pour le nettoyer. Je commence à m’inquiéter car j’ai un avion à prendre en fin d’après-midi… Mais Eder me rassure et en effet, j’arriverai bien à temps pour mon vol vers Bogota.

Le désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud
Le désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du SudLe désert le plus au nord de l’Amérique du Sud

J’ai beaucoup aimé ce tour, des paysages étaient magnifiques sans trop de monde autour, c’est très agréable. Je ne regrette pas mon changement de programme.

Publié dans Colombie

Commenter cet article